Gorgonzola

Informations générales sur le gorgonzola

Lait de vache

Famille : Pâte persillée

Origine Lombardie, Piémont (nord de l'Italie)

Les caractéristiques de ce fromage au lait de vache

Forme : Cylindre, à face planes et à talon droit

Hauteur : 20 à 32 cm

Poids : 5.5 à 13.5 kg suivant le type de meule (Dolce, Piccante, Piccola piccante)

% Matière grasse : 26%

Les difficultés de fabrication 

En début d’affinage, le Gorgonzola présente une pâte relativement souple et sa croûte étant fragile, cette dernière peut se déformer et présenter des côtés bombés. C’est pourquoi, des ceintures ajourées, peuvent être utilisées pour maintenir le fromage sur toute sa hauteur.

La fabrication du gorgonzola

A certaines époques de l’année, les élevages de bovins des Alpes se regroupaient au village de Gorgonzola (près de Milan). Le lait obtenu était alors transformé en fromage, puis affiné dans des grottes naturelles qui lui confèrent le caractère persillé grâce à des moisissures spécifiques. Premièrement, le lait de vache est pasteurisé, puis ensemencé avec des ferments lactiques et, une suspension de Penicillium Roqueforti et des levures sélectionnées. La présure de veau est ajoutée lorsque le lait est entre 28°C à 36°C.

Quelques vingtaines de minutes après l’emprésurage, le caillé est découpé grossièrement (grosses noix). Le soutirage du caillé depuis les cuves vers des tables légèrement inclinées, perforées et munies de grandes toiles de drainage facilite l’égouttage. A l’aide de grandes pelles, le caillé obtenu est mis en moule. Rapidement, un premier retournement des fromages est réalisé. Ils ont lieu régulièrement au court de l’égouttage. Au dernier retournement, la marque d’identification du Gorgonzola est apposée sur les 2 faces planes, un croisillon sera alors dessiné dans sa croûte en incrustation.

Les fromages sont démoulés et salés au sel sec dans une pièce chaude et humide. Les fromages y resteront quelques jours avant d’être amenés en cave d’affinage, à une température de 2-7°C, et une humidité de 85%-99%. Les fromages sont alors fréquemment contrôlés ; on va regarder notamment la consistance de la pâte, son goût et on va les retourner.

Après 10 à 12 jours, les meules sont perforées par de grandes aiguilles pour engendrer la pénétration d’oxygène, la maturation et le développement des caractéristiques du Gorgonzola. Une saumure peut être pulvérisée sur la surface du fromage pour favoriser la croûte et la conservation. Au bout de 60 jours, la croûte est durcie, le Gorgonzola peut être tranché à l’horizontal et en portion, puis emballé dans un papier aluminium gaufré garantissant l’authenticité et la traçabilité du produit.

Pour les trois sortes de Gorgonzola, la croûte grise à rosée, protège une pâte blanche avec des veines bleu-vert ou gris-bleu. Les caractéristiques organoleptiques diffèrent suivant les tailles et l’affinage (de 50 à 270 jours !) : du doux au piquant prononcé et, du crémeux au ferme !

Nos conseils

Pour faciliter les retournements pendant l’égouttage, les moules cylindriques peuvent être placés sur des plateaux d’égouttage ronds. Il suffira d’un deuxième pour faire office de couvercle/socle et de retourner l’ensemble !

Pour plus de détail sur la fabrication de ce fromage ou d’un fromage similaire et l’équipement nécessaire, contactez-nous.

Source photo : CNIEL

Liste des process produits laitiers liés

Pâtes persillées
Blue cheeses
Remonter en haut de page